30/10/2015
Rapport Doing Business 2016 : 5 places de gagnées mais de grands défis à relever



Le cadre des affaires de la Côte d’Ivoire est de plus en plus attractif. C’est ce que révèle le rapport Doing Business 2016 publié le 27 octobre 2015, qui classe l’économie ivoirienne à la 142ème place mondiale contre la 147ème dans le précédent rapport.

La substance de ces résultats a été présentée ce 30 octobre à la Primature à Abidjan-Plateau par la représentation de la Société Financière internationale (SFI) du Groupe de la Banque Mondiale.

A cette occasion, le Premier Ministre, SEM Daniel Kablan Duncan a salué cette performance et a exhorté les parties prenantes à travailler davantage, « tirer les leçons de cette faible avancée » et prendre les mesures urgentes qui s’imposent dans la perspective du positionnement de la Côte d’Ivoire dans le top 50 des meilleures économies mondiales en matière de facilité de faire des affaires à l’horizon 2018.

Cette ambition est réalisable, a répondu, la représentante de la SFI, Mme Fandja Ravoavy, en prenant l’exemple sur le Rwanda, le Costa Rica et la Croatie qui ont pu intégrer cette short-list en quelques années de profondes réformes institutionnelles et structurelles.

Elle a également recommandé une meilleure communication autour des réformes pour permettre à ceux qui sont chargés de répondre aux questionnaires du Doing Business d’être mieux informés sur les nouvelles mesures qui sont appliquées pour améliorer l’environnement des affaires dans le pays.

Entre autres recommandations, Mme Ravoavy a suggéré aux autorités de veiller à l’application diligente des mesures et textes pris pour réformes le climat des affaires afin que les performances soient prises en compte dans le classement Doing Business. Car, « les textes de lois ne sont pas des réformes en soi », mais c’est leur application qui est comptabilisée, a-t-elle affirmé en substance.

Il faut noter que cette progression de cinq points est le fruit des réformes du Gouvernement ivoirien qui a inscrit au cœur de son action, la question de l’attractivité du climat des affaires du pays.

En somme, depuis que la Côte d’Ivoire fait évaluer son environnement des affaires par la Banque Mondiale, ce sont 35 points engrangés en passant de 177ème en 2012 à 142ème en 2015, deux fois classé dans le top 10 des meilleurs réformateurs au monde et cette année, et 1er pays réformateur dans l’espace OHADA.

Le rapport Doing Business est produit chaque année par la Société Financière Internationale, une filiale du Groupe de la Banque Mondiale. Il évalue les performances de 189 économies en matière de réformes mises en œuvre pour faciliter la vie aux PME.

Il comprend dix indicateurs que sont : « création d’entreprise » ; « obtention de permis de construire » ; « raccordement à l’électricité » ; « transfert de propriété » ; « Obtention de prêt » ; « protection des investisseurs minoritaires » ; « paiement des taxes et impôt » ; « commerce transfrontalier » ; « exécution des contrats » et « règlement de l’insolvabilité ».

Et en Côte d’Ivoire, c’est le CEPICI qui est le coordonnateur national du programme des réformes Doing Business.

----- Pour toutes vos questions sur la création d'entreprise, appelez au (+225) 20 00 04 86 // Pour toute information économique, appelez le Service Informations et Suivi des Projets, au (+225) 20 30 68 75 // Pour toutes vos questions sur les avantages du Code des Investissements, appelez le Service Agrément à l'Investissement au (+225) 20 30 68 74. ----- Bilan 2016 : Le CEPICI a agréé 672 milliards de F CFA d'investissements privés et créé 12166 entreprises -----