----- Pour toutes vos questions sur la création d'entreprise, appelez au (+225) 20 00 04 86 // Pour toute information économique, appelez le Service Informations et Suivi des Projets, au (+225) 20 30 68 75 // Pour toutes vos questions sur les avantages du Code des Investissements, appelez le Service Agrément à l'Investissement au (+225) 20 30 68 74. ----- Bilan 2016 : Le CEPICI a agréé 672 milliards de F CFA d'investissements privés et créé 12166 entreprises -----

Actualités


Annonces légales

Annonces légales

01/12/2016
LE CEPICI A ANTANANARIVO 2016 POUR VENDRE LA COTE D’IVOIRE ET PARTAGER SON EXPERIENCE


Le CEPICI a pris part du 22 au 27 novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar) au 16ème sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour renforcer la visibilité de la Côte d’Ivoire dans l’espace économique de la Francophonie.

Conduite par son Directeur Général, M. Emmanuel Essis, la délégation du CEPICI a présenté sur son stand les atouts socio-économiques de la Côte d’Ivoire, les avantages de son code d’investissement, les secteurs porteurs et un climat des affaires favorable au développement du secteur privé.

Le CEPICI a  en quelques jours, suscité l’intérêt des investisseurs du pays hôte, grâce à un stand avec un taux moyen de visite de 300 personnes/jour, et des sessions de B2B, soutenues par des rencontres avec le Président du Patronat, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie et des Représentants du Ministère de l’Agriculture Malgache. 

Très intéressés par les informations reçues, les autorités malgaches ont émis l’intention d’approfondir les reflexions avec la Côte d’Ivoire à travers des missions d’études, pour s’inspirer des meilleures pratiques ivoiriennes en matière de Tribunal du Commerce, d’Unité de lutte contre le racket et de cadre de concertation Etat-Secteur Privé.

Pour rappel, ce 16ème Sommet de la Francophonie à Antananarivo a été marqué par l’entrée au sein de l’OIF de quatre nouveaux membres-observateurs, à savoir, l’Ontario, l’Argentine, la Corée du Sud et la Nouvelle-Calédonie.Un événement qui a vu la participation de plus de 6500 participants, dont 20 chefs d’Etat et de gouvernement pour 2500 délégués. Le sommet a été une cadre de partage d’expérience en développement du secteur privé, pour les pays de la francophonie.